Accueil > Isolation acoustique > Cabine insonorisée d’appartement

Cabine insonorisée d’appartement

lundi 14 août 2006, par ClementW

Suggestion pour une cabine insonorisée d’appartement à petit budget dans le cas où l’isolation est requise par rapport au voisinage et dans une moindre mesure par rapport aux autres occupants de l’appartement.

En contrepartie du petit budget il faut être prêt à perdre un peu de surface au sol et se contenter d’une isolation moyenne dans la pièce dans laquelle la cabine est installée.

Cette cabine fonctionne sur le système masse/ressort/masse, la première masse étant la structure de la cabine, le ressort étant l’espace d’air entre la cabine et les murs et le plafond et la deuxième masse les murs et plafonds existants.

La première étape est de réaliser une estrade antivibratile.

Ensuite, si on reste sur l’idée d’une petite cabine, avec une largeur maxi de 2m on peut construire une structure constituée de cadres en lambourdes (ça s’appelle aussi du demi chevron), avec des plaques de Fermacell vissées ou clouées dessus. Le Fermacell se colle bords à bords avec une colle spéciale en cartouches.

En mettant seulement une couche de Fermacell de 12.5mm, et et laissant au moins 30cm d’espace autour et au dessus de la cabine l’isolation peut être assez bonne y compris dans les graves. Monter avec soin une porte pleine, s’assurer qu’elle soit parfaitement étanche. L’association Fermacell/ structure en demi-chevrons revient à moins de 10€ le m2. On peut utiliser du bois aggloméré ou du medium en utilisant le double d’épaisseur (25mm) pour conserver à peu près la même masse surfacique. La porte sera le poste le plus coûteux, environ 300 € pour une porte acoustique donnée pour 28dB. On ne conseille pas d’essayer de la fabriquer soit même car pour fabriquer une porte vraiment étanche il faut être très bon menuisier équipé en machine à bois.

S’agissant d’un système masse/ressort/masse qui utilise la pièce, l’isolation sera réellement effective que dans les pièces adjacentes, en considérant que les ouvrants de la pièce existante soient suffisamment isolants : lourds et étanches. Dans la plupart des cas ça impose de mettre du joint sur les portes ou mieux de les remplacer par des portes acoustiques. Les fenêtres doivent être au moins des fenêtres récentes en bon état et à double vitrage.

Option possibles :
- porte acoustique avec une partie vitrée (beaucoup plus cher)
- système de ventilation insonorisé
- fenêtre(s) à double vitrage
- Dans les cas critiques comme une chambre à coucher adjacente en cloison légère il faudra certainement renforcer la cloison existante et/ou mettre deux épaisseurs de Fermacell.
- un peu plus dur à fabriquer mais plus joli de l’extérieur et intéressant pour l’installation du traitement acoustique interne : installer la structure en lambourdes à l’intérieur de la cabine. Ca fait une cabine acoustique "poutres apparentes" ;)

Messages

  • Bonjour,
    Faut-il vraiment 30 cm d’espace vide ?
    Peut-on utiliser un materiau ressort pour réduire cet espace
    Cordialement,
    Francis

  • Bonjour.
    Je me lance dans la réalisation d’une boite dans la boite d’une dimension de 2,20 m sur 1,70 m dans une pièce qui en fait le double. Le montage d’une cloison en carreaux de plâtre (5cm d’épaisseur ) me semble plus simple qu’une ossature en bois ou métal avec vissage de fermacel. Je me rends compte que ce sera moins dense mais je me servirais de cette cloison pour la doubler d’un côté ou des deux côtés par du MDF ou du fermacell. Cela semble-t-il raisonnable ? d’autre part cette cloison en carreaux de plâtre me permettra de soutenir le plafond sans suspente antivibratile. Merci pour toutes les informations que vous avez pu fournir.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.