Accueil > Produits > La laine de roche / laine de verre dangereuse pour la santé ?

La laine de roche / laine de verre dangereuse pour la santé ?

vendredi 12 février 2010, par ClementW

C’est une question récurrente : utilisées couramment en acoustique, les laines de roche ou de verre sont elles dangereuses pour la santé ?

(mise à jour du 12/02/2010)

quelques liens (en français) pour éclairer le pb de santé /laine de verre :
www.news-eco.com
www.thermofloc-benelux.com

Ces liens sur les laines de roche/verre sont intéressants et contradictoires. Il vaut mieux s’en tenir à de la laine de roche haute densité, qui ne défibre pas en utilisation normale. Il est toujours aussi conseillé de couvrir la laine de roche avec un tissus, ou mieux du molleton + tissu. Mais tout çà ce n’est valable que pour du traitement acoustique. Dans le cas de l’isolation, ca n’a aucune importance, la laine de roche ou de verre étant en général sous des généreuses couches de plaque de plâtre, enduit et peinture.

D’expérience, c’est surtout en manipulant ces laines et encore plus en les coupant qu’on est susceptible de respirer les fibres.

Malgré les soupçons d’y il a quelque années, ils semble que la laine de verre ne soit plus considérée comme cancérigène, mais seulement irritante lorsqu’on la manipule ou lorsqu’elle n’est pas installée correctement.

Ce message d’Eric Desart (en anglais) résume bien la situation :
http://forum.studiotips.com/viewtopic.php?t=1474

Il ne faut pas confondre un produit irritant au moment de la pose et un produit dangereux. La taille des fibres n’a rien à voir avec celles de l’amiante. La comparaison est instinctive mais tout bonnement fausse. La mise en œuvre est déterminante. L’appellation "laine minérale" recouvre des produits très différents. La densité et donc la propension au défibrage varie du simple au quintuple. Les panneaux peuvent être recouverts de différentes manières.

On pense parfois aux produits de substitution "écolos". Malheureusement ces produits manquent de données de labo acoustique alors que les prix à densité équivalente sont doubles. Les panneaux de fibre de bois sont fabriqués à partir de bois résineux. La résine tout en étant très naturelle peut être allergène pour certaines personnes. Un aspect souvent masqué dans les produits "écolo" : les liants et produits de protection contre le feu et les parasites qui sont ajoutés au moment de la fabrication peuvent être également allergène voir dangereux.

Un point important, le transport : est-il plus logique de faire venir des panneaux écolos d’Allemagne, de Suisse ou d’Autriche ou de la laine de roche du massif central ?

Je laisse de côté l’aspect pratique : minimum de commande, disponibilité, frais de transport...

et pour aller plus loin :

http://livre.fnac.com/a1569145/Suzanne-Deoux-Guide-de-l-habitat-sain?PID=1


Article basé sur des liens postés par Toto11 dans un forum Andiofanzine.

Messages

  • Toujours trés enrichissant votre site...

    Selon vous, quel tissu commun peut être à la fois neutre acoustiquement tout en piégeant les fibres de laine de roche ?

    Merci d’avance de nous faire partager votre savoir...

  • Bonjour,

    Nous projetons la construction d’un local de répétition...
    Ici l’esprit est plutôt écolo... Je me demande si on peut remplacer efficacement la laine de roche par des brique d’isolation en chanvre (hestia par ex.) ou de la simple laine de chanvre ?

    Merci

    • Les fabricants ne prenant pas la peine de faire faire tester les matériaux dans des laboratoires indépendants, les données acoustiques des matériaux alternatifs sont en général inexistantes. Quand elles le sont ces données sont présentées de manière totalement fantaisiste. Certains produits pourraient être intéressants, mais vaut-il mieux faire circuler des panneaux de chanvre sur des centaines de kilomètres ou utiliser de la laine de roche produite dans le centre de la France ? Également, les données concernant les liants utilisés sont souvent parcellaire. La laine de roche est fabriquée à partir de roche volcanique. Est-ce moins écologique que le chanvre ? Les bilans complets incluant l’énergie de fabrication et de transport, l’impact sur l’environnement (utilisation des terres agricoles, eau,...), l’impact social, etc... manquent. Difficile donc de se prononcer de manière sérieuse. Voir sur ce site le livre "L’isolation phonique écologique". Bon courage dans vos recherches.

    • Bonjour,
      Vous avez une façon pour le moins curieuse de poser les termes du débat : "vaut-il mieux faire circuler des panneaux de chanvre sur des centaines de kilomètres ou utiliser de la laine de roche produite dans le centre de la France ?" Vous précisez l’origine de la laine de roche, mais pas celle du chanvre ; un des produits voyagerait et pas l’autre ?... J’habite en Creuse, donc précisément dans le centre de la France, et on trouve du chanvre local sous diverses formes (vrac, sacs, rouleaux...)
      Par ailleurs, vous vous demandez : "La laine de roche est fabriquée à partir de roche volcanique. Est-ce moins écologique que le chanvre ? " La question n’est pas de savoir de quelle matière première est issu le produit (à ce compte là, toute production industrielle serait écologique, puisque forcément originaire d’une matière première initiale), mais quel a été le processus de transformation nécessaire à l’obtention du produit, et notamment l’énergie que ce processus a consommée. (On parle alors d’énergie grise.) En l’occurrence, l’énergie grise des laines minérales est assez mauvaise : la différence avec les isolants considérés comme écologiques est de l’ordre de 1 à 4 ou 5, voire de 1 à 10 pour les isolants les plus naturels (= les moins transformés)
      Quand même, je vous donne raison sur l’attention à observer sur l’origine des produits. Un produit estampillé "écologique" n’est pas la panacée, l’idéal est bien sûr de s’approvisionner localement.
      Cordialement,
      Olivier

    • Merci pour votre contribution au débat. Cet article a été écrit il y a un petit moment. A cette époque les produits alternatifs "écologiques" présentant des caractéristiques certifiées par un laboratoire d’acoustique indépendant étaient rares et venaient systématiquement d’assez loin, ce qui ajoute beaucoup à l’énergie grise dont vous parlez. Le livre "l’isolation écologique" paru il y a quelques années est assez parlant sur le sujet. D’autre part au delà de l’énergie consommée pour transformer le produit et le transporter il faut prendre en compte les produits additionnels utilisés pour rendre le produit "non feu", insensible aux parasites et manipulable structurellement (les "liants"). Si vous avez connaissance de produits alternatifs, locaux et certifiés par des laboratoires acoustiques indépendants pour un usage d’isolation acoustique ainsi que pour un usage de d’absorption acoustique ça serait vraiment intéressant que vous puissiez nous en faire profiter. Etant inscrit sur le site vous pouvez même proposer un article sur le sujet. Cordialement.

  • Ma maison a 45 ans. Chambres mansardées et combles isolés à la laine de verre sous papier craft . Mais ce papier est coupé en haut, en bas et à, chaque raccord. Pendant 25 ans tout va bien. Après, Yeux rouges, ORL en feu, asthme. J’ai compris pourquoi en passant l’aspirateur dans les chambres. L’air sortant s’illuminait dans un rayon de soleil. Comme ce n’était pas du diamant, c’était de la poussière de verre. Avec le temps et les variations de T° les fibres de verre se brisent et une poussière microscopique reste en suspension dans l’air. Respirée, elle provoque des irritations comme la silicose des mineurs. Bilan : j’ai du condamner l’étage.
    Je ne sais pas si la laine de roche a les mêmes problèmes. Cordialement DD

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.