Accueil > Produits > Les mousses acoustiques

Les mousses acoustiques

dimanche 26 décembre 2010, par ClementW

Les mousses acoustiques sont des produits qui permettent un traitement acoustique facile à mettre en oeuvre. L’offre est étendue et plusieurs fournisseurs proposent des produits pour le marché musical.

Avant le développement du marché de la mousse acoustique l’utilisateur musique qui devait s’adresser à des distributeurs de produits acoustiques industriels. [1] Le profil le plus connu la mousse à picots ou "en forme de boite d’oeuf"

La mousse haut de gamme

La mousse la plus connue, au profil gaufré, souvent présente dans les studio de radio et qui reste une référence est le modèle Sonex fabriqué par Illbruck. La distribution de ces produits est assurée par la société TDA . Illbruck est le grand spécialiste de la mousse de mélamine (blanche à la base) aux excellentes propriétés acoustiques, très utilisée dans les environnement nécéssitant un produit non feu classé M1. la marque est également très en pointe sur les différentes couleurs possible (attention aux minimum de commande) et le traitement de surface par peinture blanche spéciale qui minimise beaucoup le problème de la mousse de mélamine car elle devient moins salissante lorsqu’elle est peinte. Les prix ne sont pas très élévés pour un produit haut de gamme, commencant aux alentours de 35€/m2. De la mousse polyuréthane est également disponible.

Plusieurs sociétés américaines, dont la société Auralex ont produit une gamme de mousses acoustiques plus particulièrement destinée au traitement acoustique des lieux musicaux. Une recherche importante semble avoir été menée pour étendre la gamme avec des épaisseurs plus importantes et pour développer des profils différents par rapport au classique profil à picots. Auralex est distribué par Audioland et les prix s’échelonnent de 30 €/m2 pour la mousse la plus fine (25,4 mm) à 100 €/m2 pour de la mousse plus épaisse qui a une courbe d’absorption plus régulière (données 2006).

En France la société RT60 fait fabriquer et distribue une gamme équivalente sous la marque RT60 et dorénavant Akustar.
Le site internet de la société RT60, par ailleurs excellent, comporte un très intéressant article sur les mousses acoustiques :

http://rt60.net/mousses.htm

La mousse de bonne qualité est chère. Et il y a des raisons pour çà, qui sont bien expliquées dans l’article de la société RT60.

Plus récemment, la société COLLOT élastomères, qui s’adresse au marché industriel a crée un site internet et distribue sous la marque Colsound des produits destinés au marché musical.

Il y a un peu de confusion par rapport à Colsound : certaines références Colsound sont les mêmes que celles de RT60 : ST605, ST608, etc... on peut imaginer qu’il s’agisse du même produit, on peut aussi imaginer que RT60 ai fait fabriquer des produits selons ses spécifications, et que COLLOT élastomères revende les mêmes produits sur l’internet ? RT60/Akustar ne précise pas le fabricant de ses mousses sur son site internet. Voir ci-dessous les précisions apportées par la société RT60.

Un bon point pour le site Colsound, les prix sont indiqués. Un "Pack DF150" coûte 119 euros pour 1.8m2, soit 66.11 euros/m2. A ce prix là, ça serait intéressant que Colsound fournisse des courbes d’absorption pour ses produits. (Données 2006)

Dans les mousses haut de gamme la mousse de mélamine est un cas à part : du fait de ses caractéristiques M1 on la trouve dans des applications industrielles ou dans des établissements recevant du public (ERP). Du fait de son prix élevé, la mousse de mélamine est à réserver aux cas spéciaux. Dans un piège à son de ventilation ça se justifie pleinement, on n’a pas envie de voir les fibres de laine de roche se balader dans l’atmosphère du studio... [2]

Des mousses moins chères commencent à faire leur apparition, surtout en Allemagne et sur des sites de vente par correspondance.

Les mousses acoustiques premier prix

La maison Thomann a visiblement fait fabriquer une gamme économique par la société allemande Sonatech. [3]

A première vue la mousse Thomann semble beaucoup moins chère que la mousse Auralex ou RT60/Akustar. Il faut faire très attention à ces comparaisons rapides il s’agit c’est des produits très différents.

Quand on voit la courbe d’absorption de la mousse Sonatech ca fait quand même un peu peur. [4] L’absorption dans les aigus est bonne, le reste...

D’autant plus qu’il ne s’agit que d’une supposition... Thomann ne publiant aucune spécification pour ses produits... si ça se trouve... c’est pire.

Thomann vend sa mousse à picots en panneaux de 4cm d’épaisseur pour 10€/m2. Comme c’est de la mousse alvéolée, les 4cm d’épaisseur ne sont pas présent sur toute la surface... ce sont donc des panneaux en moyenne très fins. Ils ne vont absorber que les aigus. Ces panneaux peuvent à la rigueur convenir en finition sur les murs latéraux mais ils auront une efficacité extrêmement limitée dans les basses fréquences. Ils peuvent éventuellement servir de parement collé sur des panneaux de laine de roche haute densité, de cette manière on a un "sandwich large bande" : la mousse pour les aiguës et la laine de roche pour les médium et basses fréquences.

Thomann vend aussi de la mousse à profil pyramidal (dans le style Illbruck/Auralex), le coût devient bien plus élevé que la mousse à picots de base : 31 € le m2, + de 300% de plus !

Aux États-Unis, il y a aussi une société qui vend de la mousse acoustique bien moins chère que les autres... Comme la publicité comparative est autorisé là-bas, la société Real Traps a commandé un test comparatif dans un labo indépendant et les résultats sont frappants : la mousse "Foam By Mail" n’absorbe rien du tout ou presque. Les données du labo sont là :
En plus de çà... le produit testé de Foam by Mail était normalement un produit spécial basses... ce qui n’est pas le cas de la mousse Thomann.

Comme l’absorption de la mousse alvéolée mince de type Thomann n’est pas bonne on voit souvent des installations où sont recouverts des murs ou des plafonds entiers. Une certaine efficacité commence à se faire sentir, mais ça grève finalement le budget tout en amortissant beaucoup trop les aigus par rapport à des solutions où des absorbants plus efficaces sont utilisés en couvrant moins de surface.

La mousse d’emballage

La mousse d’emballage ou pour matelas n’est pas la même que la mousse acoustique. La mousse acoustique est dite à "cellule ouvertes". et est bien plus efficace. La mousse d’emballage à profil "boite d’oeufs" est légèrement efficace aux fréquences aiguës, et pas du tout dans les médium ou les basses, voir le site RT60 cité plus haut. Ca laisse les problèmes de résonances les plus gênants tout en absorbant les harmoniques aiguës qui donnent du relief sonore.

La mousse d’emballage et la plupart des mousses de polyuréthane dégagent des vapeurs toxiques en brûlant, il y a eu des morts dans des discothèques [5]. Ils faisaient des économies sur le traitement acoustique de cette manière... Brrr...

Quelques précisions apportées par la société RT60 :

En 2006 ont été créé plusieurs modèles d’absorbeurs en mousse dont la découpe a été confiée à un sous traitant pour l’automobile. En quelques mois, ce sous traitant a créé la marque Colsound et copié les modèles sans autorisation ni indemnité d’aucune sorte. Il a proposé ces produits à la vente au même prix... Ces créations n’étaient malheureusement pas protégées. Ce fournisseur a été écarté pour cette raison et pour le fait que cette mousse jaunit rapidement aux UV et est très inflammable. Un sous-traitant italien a ensuite été utilisé. La résistance au feu était correcte et les performances acoustiques excellentes mais la précision des coupes très approximative. La mousse portait des salissures grasses, des bulles, des déchirures, elle était écrasée à l’emballage et le coût du transport aussi élevé que la marchandise.
Aujourd’hui, RT60 travaille avec industriel français. Les performances sont correctes, la découpe aussi, le sous-traitant assume ses erreurs éventuelles, la résistance aux UV est correcte, mais cette mousse reste inflammable. Pour les lieux classés ERP, qui ne veulent pas de matériaux fibreux, les modèles sont réalisés en mousse de mélamine, à la demande.
Tous les modèles RT60-Akustar sont déposés à l’INPI.


Cet article crée en 2006 a été légèrement remanié en 2010, puis en 2016 (précisions RT60)


[1Les industriels utilisent la mousse acoustique en particulier pour le capotage de machines bruyantes.

[2Ceci dit les gros pièges à son de ventilation en application industrielle utilisent de la laine de roche sous du métal perforé ou protégée de manière spécifique... ?

[3C’est une supposition qui demande à être vérifiée.

[4Ce document donne les courbes d’absorption pour les épaisseurs 30 et 50mm. La mousse Thomann semble être une fabrication spéciale en 40mm.

[5Voir en particulier l’article en anglais sur le feu du Station Club de Rhodes Island qui a fait 100 morts : http://en.wikipedia.org/wiki/The_Station_nightclub_fire

Messages

  • quels sont les mousses d’emballage dont vous parlez...
    que pensez vous des matelas anti escarres dit cliniplots qui sont alveolés et en ployurethane...ça a l’aire de marcher ..

  • Bonjour, merci pour ce site mine d’or

    je voulais savoir si vous aviez eu échos de ce matériau nouveau et écolo : La ouate de cellulose en panneaux qu’on peut trouver sur ce site : http://www.eco-logis.com/isolat.htm

    Merci
    Alexis

    • Les fournisseurs "écolos" manquent souvent de rigueur dans la présentation des données acoustiques des matériaux, quand elles ne sont pas tout simplement absentes... ce qui est le cas pour le matériau dont vous parlez.

    • Bonsoir,
      Vous dites qu’il manque souvent aux produits écologiques des données ou tests acoustiques . Mais n’avez vous pas eu l’occasion de vous rendre compte de l’efficacité de certains d’entre eux, comme le liège par exemple ?
      Sans donner de chiffres issus de test en labo, ne pouvez vous pas affirmer qu’en conditions de pose satisfaisantes, tel ou tel produit est supérieur ou inférieur à tel autre, pour tel type de fréquence ?
      Je suis très intéressé par la pose de liège en épaisseur 5cm, avec 2 couches de fermacell par dessus sur un mur.
      Le liège est réputé cher, j’en ai trouvé entre 15 et 20euros le m² pour 5 cm.
      Est ce que 5 cm de laine de roche, ou de ouate de cellulose, ou de fibres de bois ou de chanvre donneraient le même effet ?
      Le but est de se protéger du bruit du voisin qui possède son atelier de bois derrière le mur mitoyen de mon salon .
      Je dois isoler le mur au rez de chaussé, et à l’étage, mais mon isolation sera malheureusement coupée par la dalle du plancher de l’étage.
      j’ose croire que mes efforts ne seront pas réduits à néant par cette dalle ?

      Merci beaucoup de votre réponse, et bravo pour votre site !

  • Bonjour,

    je pense mettre de la mousse de mélamine au plafond d’un séjour rampant (ht maxi 5,5) pour diminuer la résonance de la pièce env 45M2
    mais je me pose la question si c’est bien écolo ?

    Pouvez-vous me répondre et merci d’avance

    • Bonjour,

      Vaste sujet. Les mousses sont issues de l’industrie chimique, la mousse de mélamine est un brevet BASF. Je ne connais pas d’évaluation environnementale de ce produit. Il ne fait pas pas partie des produits écologiques tel qu’on l’entend habituellement. L’avantage de la mousse de mélamine c’est qu’elle peut être éventuellement collée nue. C’est une solution simple et rapide mais devient très compliquée lorsque la mousse est salie car elle n’est pas nettoyable. Les produits "écolos" ont généralement besoin d’être recouvert par une toile acoustique. En faible épaisseur et avec une performance acoustique supérieure à celle de la mousse de mélamine vous avez le feutre de coton recyclé. Sinon les panneaux de fibre de bois liés à la magnésie sont une bonne alternative, efficace et pérenne.

  • Attention les mousses acoustiques Thomann sont découpées par des ploucs.
    J’ai toujours eu des mousses avec une découpe parallèle aux vagues.
    Chez Thomann, non !!!
    J’ai eu un decalage de 3cm entre les pics d’un coté et de l’autre.
    Imaginez vous mettez un panneau droit et le dessin des vagues descend progressivement !!!
    Et Thomann ne veut rien savoir, c’est normal !!!

  • Le problème de la mélamine (mélamine-formaldéhyde) est qu’absorbé elle est fort toxique (problèmes rénaux), ceci la bannit automatiquement des environnements où enfants et animaux sont susceptibles de l’ingérer (considérant que les adultes ne vont pas s’attaquer aux murs…)
    Dans l’industrie de l’emballage certains fabriquant produisent des "chips" ou des "s" soufflés à base de glucose (souvent de maïs) complètement biodégradable et sans aucun danger, avez-vous connaissance de telles initiatives pour des mousses alvéolées ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.